Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Harmonie

            Harmonie ou Beauté ? Deux mots pour un concept. En effet le premier est la cause et le second l’effet. L’un, vision réductrice, a tendance à bloquer les perceptions, alors que l’autre peut les ouvrir. Rechercher l’aspect Beauté d’une chose conduit à un jugement individuel. Sachons écouter Saint Bernard qui nous dit que « l’unique beauté c’est la Sagesse ».

            Elle est l’attribut d’un des trois piliers du Temple avec la Sagesse et la Force. Elle correspond à la puissance du Second Surveillant qui forme avec le Vénérable Maître et le Premier Surveillant, une unité insécable : le Trois en Un. Elle est le couronnement sur le plan de la manifestation des deux autres piliers ; elle est la forme, issue du concept grâce à la dynamique de la Force.

            Utiliser l’aspect Harmonie d’une chose conduit à en détecter les liens avec la Règle, à tenter de la relier avec l’univers et à lui trouver une juste formulation. Précisons ces trois points.

            * Einstein parlait de l’Harmonie des lois de la nature. Tout, dans cette dernière, témoigne de cette perfection réalisée et universelle, sans laquelle la création ne serait que désordre. Ainsi se génère la Règle. Toute chose créée lui est soumise et doit donc être en accord avec elle. Cela crée une cohérence.

            * « Harmonia », en grec, signifie « cheville, joint », d’où les notions d’assemblage, de juste rapport. En effet tout est lié ; chaque fonction est liée à toutes les autres. Une chose n’existe que par ce qui l’entoure, dans une communion globale qui est le propre de la vie fraternelle. Nous avons donc là une condition de la création et non une de ses conséquences. C’est ainsi que CINQ est le Nombre de l’Harmonie vivante. En chaque chose, recherchons les rapports d’Harmonie et les liens avec la Règle.

            Nous n’avons pas d’autre choix que de tenter de réaliser l’Harmonie. C’est elle que nous devons nourrir, et non le désordre. Comme dit Philolaos : « Elle est l’unification du divers et la mise en concordance du discordant ». Nous pouvons ainsi plaire au Principe créateur et le conduire à être intensément présent ici-bas.

            La mise à l’ordre est primordiale, puisqu’ « elle est la mise en harmonie des idées, sentiments et comportements avec l’universel et l’éternel ». De même, dans le signe du Compagnon, la main gauche perçoit l’Harmonie du monde et permet ensuite d’agir. D’une autre manière, la musique en est une forme qui écarte les forces négatives et rassemble les forces positives.

            Alors, pour reprendre une phrase rituelle, « nous sommes ennoblis par le sceau de l’Harmonie dont nos travaux sont porteurs ». Ils sont reliés à l’universel et donc efficaces.

            * L’Harmonie doit enfin se formuler pour être connue. Selon le Tao :

                        « Connaître l’Harmonie : connaître le Constant

                           Connaître le Constant : Illumination ».

            Le temple est beau quand l’Oeuvre qui y est accomplie rayonne. Le viatique d’Apprenti dit que « l’Harmonie exprime ». Celle qu’on réalise naît de la justesse des rapports que l’on fait jouer entre les Nombres. Elle relie, sans discordance, les éléments de la création et permet de communiquer la Connaissance. L’Art du Trait existe pour exprimer les rapports d’Harmonie qui entretiennent la vie. C’est dans l’Etoile que réside l’Harmonie du monde qu’il s’agit de réaliser, et le dodécaèdre en est une clef.

            On perçoit alors qu’elle équilibre le monde. Nos sens, effets de cet équilibre, nous en révèlent les éléments. Ils correspondent à l’Harmonie secrète de l’univers. La clef de l’ouverture des sens est l’équerre, qui est ainsi le nom secret de l’Harmonie.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page