Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Signe

       Il s’agit d’un mouvement du bras qui suit la mise à l’ordre, et il est avant tout un moyen de reconnaissance.

       Il doit donc être exécuté d’une façon parfaite et non approximative ou affadie, ce qui lui ôterait toute valeur.

       Chaque grade a un signe particulier indiquant les Nombres que l’initié connaît et donc à quel degré spirituel il est parvenu. Pour chaque signe il y a des correspondances entre les endroits du corps où il s’applique et les points particuliers de l’énergie vitale qu’il s’agit de mobiliser au grade correspondant.

       Il est toujours associé d’une manière ternaire à d’autres symboles.

       Par exemple, à la question : « A quoi reconnaîtrais-je que vous êtes initié ? », le viatique d’Apprenti répond : « A mes signes, paroles et attouchements ». Ces éléments, outre la reconnaissance, constituent une ternarité qui permet à la Communauté de naître et d’exister par la mise en œuvre de trois expressions fondamentales pour l’accomplissement d’une réelle fraternité.

       Le rituel nous dit aussi que : « Toutes les équerres, niveaux et perpendiculaires sont de véritables signes de reconnaissance pour les initiés ». Ces trois symboles révèlent la mise en œuvre, à l’intérieur de l’être, des acquis initiatiques selon la loi d’harmonie, c’est à dire par équerre, niveau et perpendiculaire.

       A l’ouverture et à la fermeture des travaux, le Vénérable Maître rassemble sa communauté en une action unifiante, par un appel : « A moi, mes frères, par le signe, la batterie et l’acclamation  ». Cette triple expression, commune,  allie le geste, le rythme et la voix pour permettre aux frères de se mettre à un même diapason et de vivre un état communautaire.

       Enfin, le signe est également un rappel du serment et des conséquences qu’un manquement provoquerait inéluctablement.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page