Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Art du trait

           En tant qu’art, il nécessite conscience et connaissance pour formuler l’harmonie émanée du Principe de création. Il doit être la projection manifestée, la mise en œuvre, de la réalité de l’Unité de création, et de celle du Principe créateur. Il rend vitalement perceptible la Divine Harmonie et sa clef, la Proportion dorée ou Nombre d’Or. Sa pratique donne accès au rapport du Un et du multiple, et donc au Nombre dans toute sa pureté.

           Il consiste à tracer toute Œuvre  par une écriture fondée sur la Géométrie sacrée pour donner une forme abstraite, car en dehors de toute image, à ce qui n’existe pas encore. L’abstrait est ce qui est au-delà du Trait

           Derrière tout tracé géométrique se trouve, en effet, un concept. C’est par l’intelligence du concept que l’on parvient à la connaissance des Causes et, plus simplement, à la Connaissance elle-même.

           L’Art du Trait est confié au Compagnon pour donner forme au concept élaboré par les Maîtres.

           Bien que nécessitant la possession et la maîtrise de techniques bien spécifiques, il se met en œuvre avant tout avec art. Il n’est pas rationnel, mais de nature magique et intuitive, tout en étant d’une rigueur absolue. Il oblige à entrer dans le monde des polyèdres, à avoir une vision polyédrique de la création. En effet, il est demandé au Compagnon de descendre à l’intérieur de la Pierre Cubique jusqu’à atteindre le feu secret du Tétraèdre. Il s’agit d’une descente véritable dans les arcanes de la manifestation. C’est ainsi que la Pierre pourra être reconstituée et manifester l’Oeuvre complète par le Dodécaèdre étoilé.

           L’Art du Trait  rend capable de lire le plan de création du Grand Architecte de l’Univers, et de transmettre cette lecture. Il explique la construction de l’Univers.

           Concrètement, il fait changer de dimension de conscience, de proportion de l’être. Il rend opératif sur la matière comme sur l’esprit. Il permet de penser et de façonner les outils, et notamment l’initié, selon l’adage « ce que tu traces te trace ». Toutefois, il ne demande pas de devenir tailleur de pierre, couvreur, charpentier, ou autre, mais de comprendre son essence, afin d’en tirer les éléments conceptuels qui permettront l’évolution de la conscience.

           Le Compagnon qui a assimilé tout cela, et le prouve par l’accomplissement d’un Chef-d’œuvre,  est considéré comme « Compagnon fini ». Il vit l’intégralité des  Petits Mystères qui sont la connaissance des lois qui régissent l’Univers. Il peut alors être aspiré dans les Grands Mystères, là où la communauté des Maîtres participe, en pleine conscience et lumière, à la genèse permanente.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page