Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Ciseau

         Le ciseau est la plupart du temps présenté entrecroisé avec le maillet, tous deux outils des Petits Mystères, permettant, par leur usage, d’œuvrer.

         Ils sont représentés sur le Tableau de Loge et sont donc des symboles primordiaux, utilisés par le Grand Architecte pour créer. Ils se trouvent aussi au pied des trois marches, auprès de l’Autel des serments, porteur des Trois grandes Lumières ; ils semblent bien alors être les gardiens de l’Orient.

         En fait, ciseau, maillet et Pierre brute sont intimement liés. Ils forment une ternarité qui se situe au niveau conceptuel, antérieurement à la manifestation.

         Cette idée est mise en valeur par le fait que cette ternarité est en place dans le temple avant la mise en mouvement du Tableau de Loge. C’est par cette trilogie, de nature encore idéelle, que le temple, grâce aux œuvrants qui le composent, va pouvoir donner vie au Tableau de Loge.

         Dans le rituel d’initiation, l’Expert remet les deux outils au nouvel Apprenti, lui fait mettre le genou droit en terre, et lui fait frapper trois fois la Pierre brute. Il s’agit ici d’un travail primordial, au sens de « relié à l’origine », qui ne sera accompli qu’une fois.

         La Pierre brute est le  symbole de la matière en puissance, la materia prima, un chaos sans forme, qui va progressivement donner naissance à une création ordonnée, par l’action du maillet sur le ciseau.

         Le Viatique d’Apprenti nous enseigne que le ciseau met à l’épreuve la volonté de création, symbolisée par le maillet. Le ciseau est tenu par la main gauche, celle qui reçoit, la main dite « passive ». Il est l’intermédiaire pour placer avec précision la force du Maillet. Par celui-ci, il reçoit une énergie, la canalise et la féconde pour faire jaillir une création. Il relie donc l’esprit à la matière ; il permet de passer de la puissance à l’acte, de la potentialité à la formulation.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page