Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Neuf

         Neuf est le symbole de la justesse et de la perfection. Il l’exprime par sa structure qui correspond à la projection de la ternarité multipliée par elle-même.

         L’initié découvrira cela progressivement depuis le Nombre Trois de l’Apprenti au travers des trois grades, Apprenti, Compagnon, Maître.

         Le Trois est la première forme intelligible du Principe ; c’est le delta lumineux. A chacun des angles peut être attaché trois aspects de la création qui sont la Sagesse, la Force et la Beauté.

         A la Sagesse correspond le concept, à la Force la dynamique, et à l’Harmonie la forme réalisée. Cette ternarité est implicite au Principe et devient une loi de création incontournable. En « descendant » dans la manifestation et pour que celle-ci soit absolument parfaite, chacune de ces polarisations va se soumettre à cette loi.

         C’est ainsi que le Concept/Sagesse contient  trois facettes :

         La sagesse de la Sagesse, ou conformité avec le Principe,

         La force de cette Sagesse, ou sa compréhension,

         L’harmonie incluse dans cette même Sagesse, ou sa révélation.

         Il en sera de même pour les deux autres piliers :

         La sagesse/concept de la Force, ou révélation des potentialités divines

         La force de la Force, ou leur mise en œuvre,

         L’harmonie de la Force, ou le respect des fonctions créatrices.

         Ainsi que :

         La sagesse de l’Harmonie, ou expression de la Loi divine,

         La force de l’Harmonie, ou la manifestation du Principe dans la création,

         L’harmonie de l’Harmonie, ou révélation de la Loi divine dans la manifestation.

         Ces neuf points de vue rassemblés dans une synthèse expriment tous les possibles, pensables ou réalisables, et donc la perfection dans la création, en accord parfait avec le mode de pensée traditionnel. La Novonarité résume cette synthèse.

         Ce Nombre est l’achèvement, la complétude des potentialités créatrices. D’ailleurs, l’enfant naît à neuf mois, achevé, parfait, donc viable.

         L’Ennéade, composée des neuf dieux primordiaux, crée l’univers ; elle est le multiple dans son aspect de création. Aucune œuvre n’est possible sans la mise en action des fonctions de création, porteuses d’autant de lois causales primordiales, selon la Règle. Telle est la création permanente. Ces fonctions sont symbolisées par les offices qui entourent le Vénérable Maître. Ils reflètent l’unité du Principe créateur.

         Pour cela la Chambre du Milieu est symboliquement toujours composée de neuf Maîtres, quel que soit le nombre effectif, car chaque Maître est porteur en lui de l’Ennéade. Il a donc « neuf ans et plus », c’est-à-dire qu’il connaît tous les Nombres créateurs. Il peut participer à l’œuvre du Grand Architecte de l’Univers et la prolonger. Par la maîtrise du Neuf, il sera en capacité de formuler ; c’est pour cela que ce Nombre rend une loge juste et parfaite.

         Tout le mythe de création est développé dans le rituel d’ouverture de la Loge. La lumière de l’origine, symbolisée par la flamme unique sur le plateau du Vénérable Maître, se transforme en neuf étoiles, toutes unies par la loi d’amour symbolisée par le Vénérable Maître.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page