Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Trésorier

         Il est bien sûr, par obligation, le comptable des biens matériels de la Loge, mais cette tâche n’est rien à côté de la responsabilité qui lui est confiée de gardien du trésor spirituel de la Loge. Rigueur, rétention et économie sont ses qualités sur tous les plans.

         Son bijou, la clef, qui peut ouvrir ou fermer, lier ou délier, symbolise la garde du Trésor ; elle donne accès à l’athanor communautaire où se prépare le Grand Œuvre pour que la Chambre du Milieu produise l’or le plus pur. La véritable richesse de la Communauté initiatique est celle de la transmutation.

         Ce Trésor, constitué par les générations d’initiés aussi bien passés que présents qui continuent à l’enrichir, constitue l’égrégore de l’atelier. Il garde donc les secrets révélés par le Secrétaire. Notamment, il conserve toutes les planches tracées, qu’elles l’aient été par le Secrétaire ou par des frères rapporteurs.

         Dans l’ouverture rituelle des travaux, le frère Couvreur lui remet les métaux que chacun avait déposés à la porte du Temple : son Moi, son existence quotidienne, efforts, découvertes... afin que devenant communautaires ils soient purifiés, et passant par l’athanor qu’est la Loge, ils soient transmutés en or pur alchimique, révélant leurs qualités cachées, leur richesse.

         A la fermeture des travaux, il est précédé du Maître des démarches qui porte le Tronc de la Veuve. Il porte le Tronc des offrandes et les frères y déposent leurs travaux. Ces deux troncs sont indissociables.

         Chacun offre ainsi ce qu’il a de plus précieux, le meilleur de lui-même. Chaque nouvelle perception de l’invisible doit être déposée dans le Trésor et non gardée pour soi.

         Le devoir du Trésorier est de protéger l’égrégore de toute dilapidation, de toute déformation, de tout mauvais emploi par des êtres inaptes à le comprendre. Dépositaire de toutes les expériences, il a aussi le devoir de le faire vivre, de le faire fructifier, et de le partager entre tous les frères. Le Trésor lui-même est un et indivisible, et pourtant il appartient, dans sa totalité, à chacun des frères par la grâce du partage, symbolisé par celui du pain lors du Banquet. Le Trésorier enseigne le sens de la Communauté.

         Avec les deux Surveillants, il forme le triangle de la mise en œuvre de la lumière, de la mise en forme qui précède l’action. Si les Surveillants incarnent les principes régulateurs de l’univers dans sa manifestation, il est le troisième élément qui les unit et sans lequel les mondes créés s’effondreraient. Il est le principe d’équilibration qui marie les éléments vitaux. Son trésor d’équilibre contient tout le secret de l’Œuvre. Il garde la Tradition. Il permet la réunion des pôles par la phase alchimique du blanchiment. Il incarne donc la loi communautaire, fondement de la vie. Il manifeste l’Amour dans son aspect  d’équilibre et de partage.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page