Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Corde

         Il existe dans nos rituels deux représentations essentielles de la corde :

- celle aux 12 nœuds ou lacs d’amour, représentée sur le tableau de loge ou en haut des murs du Temple couvert,

- celle passée autour du cou du récipiendaire, lors de la cérémonie d’initiation.

         Bien que leur présentation soit différente, leur signification est toutefois très proche.

         Sur le plan de la Sagesse, la corde est un symbole unifiant.

         Présentée dans le Temple, elle délimite une véritable enceinte, protectrice, une matrice d’où vont accoucher aussi bien les symboles fondamentaux que le travail des œuvrants qu’elle accueille.

         En ce sens, on peut la rapprocher de la ceinture qui tient le tablier du frère, qui l’entoure et le protège. Elle est le fil de son existence qui se boucle, donnant un nouveau destin, celui de membre d’une confrérie initiatique.

         Dans le même esprit, le cordon porté autour du cou des officiers, auquel est accroché le bijou symbolisant la fonction, est un vêtement, faisant qu’il n’y a pas d’autre choix que d’accomplir le devoir lié à la charge qui a été confiée.

         Sur le plan de la Force, la corde symbolise l’Amour, cette loi universelle qui fait que l’univers tient.

         Le néophyte, entrant dans le Temple pour y être initié, a une corde autour du cou. Elle symbolise ce qui le retient au monde profane, qu’il n’a pas toujours choisi et qui n’est pas toujours harmonieux. Ce sont des liens plus affectifs que vitaux, qui disparaîtront lors de la mort matérielle.

         Elle symbolise le déterminisme du néophyte, sa signature zodiacale. Celui-ci est fonction du lieu et du temps de naissance, mais aussi de l’hérédité de la lignée formée par ses ascendants.

         Par l’initiation, il s’agit de prendre la juste mesure de ce déterminisme, des parts d’ombre et de lumière qui le composent, de le dépasser et de le transcender.

         En retirant la corde du cou, on libère l’être de ces liens artificiels pour lui proposer de s’intégrer librement à la communauté et de devenir un des lacs d’amour. Les liens créés en initiation ne disparaissent plus jamais. La corde à nœud est un symbole de vie qui relie et nourrit les frères.

         Lors de l’élévation à la maîtrise, au R.I.T.E.*, on la retrouve sous l’appellation de corde des métamorphoses. Elle rappelle au futur Maître que de la mort du vieil homme naît à chaque fois un être nouveau, régénéré, métamorphosé.

         Elle le relie à tout le chemin parcouru depuis son initiation et lui rappelle la nécessité du respect total de la Règle, pour vivre la mort et renaître dans la Cause.

         Sur le plan de l’Harmonie enfin, la corde est un outil universel qui permet tout tracé.

         L’espace entre les nœuds est en fait l’unité de mesure et de proportion. Sa dimension est la coudée, mesure spécifique à chaque construction.

         En tendant la corde, on obtient la mesure cosmique, et on trace une ligne aussi bien qu’avec la règle.

         Tendue à partir d’un point fixe, elle permet de réaliser tout arc de cercle, aussi bien qu’avec le compas.

         Porteuse de 12 espaces égaux, elle permet de tracer un angle droit aussi bien qu’avec l’équerre. Le triangle 3-4-5 est en effet rectangle selon Pythagore.

         La corde ici permet de voyager dans les Nombres comme l’ont fait de tout temps les bâtisseurs de temples. Elle est l’outil indispensable pour trouver les proportions justes afin d’éviter le désordre.

* Rite Initiatique Traditionnel Ecossais.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page