Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Carré long

         C’est l’ancienne appellation du rectangle, formé d’angles droits (rect-angle). Il existe deux rectangles rituellement importants :

* Le carré long argenté, ou double carré, dont les proportions sont 2/1.

* Le carré long doré, dont lequel la longueur et la largeur sont en proportion dorée : L/l = Phi  (Nombre d’or).

Le carré long argenté :

         Dans le rituel d’ouverture des travaux au Premier degré, le Vénérable Maître demande au Premier Surveillant : « En quel lieu sommes-nous ? »  Celui-ci répond : « Je reconnais un carré long dans la pénombre. Tout l’espace de manifestation du temple, au-delà de l’Orient, est en forme de ce carré long argenté.

         UN, « en se pensant », se dédouble pour générer le DEUX et entamer le processus de création. C’est pourquoi on parle également de carré de la genèse.

         C’est sur un carré long, de couleur blanche (somme de toutes les couleurs, donc porteuse de toutes les potentialités), et par l’intermédiaire du tracé du Tableau de Loge, que va être reconstruit tout le temple, tout l’espace sacré.

         Il délimite également les Trois Piliers disposés dans trois de ses angles. Il est aussi le point de départ de l’Apprenti qui accomplit « trois pas dans l’angle d’un carré long ». 

Le carré long doré :

         Partant du carré long argenté, découvrant le CINQ par sa diagonale, le Compagnon va apprendre à tracer le carré long doré, à connaître le Nombre d’Or, à découvrir le chemin de l’Etoile Flamboyante (voir son tracé à ce mot). C’est le passage du QUATRE au CINQ, du terrestre à la quintessence, au spirituel, permettant à l’homme de percevoir le monde des causes. Voilà bien une fenêtre du Ciel.

         A la Maîtrise, le Tableau de Loge se trace sur un carré long doré et devient ainsi porteur des symboles de nature alchimique qui font entrer l’initié dans le domaine des Grands Mystères.

Le carré de la genèse

         Il s’agit du carré long argenté (de côtés 1 X 2). La genèse est l’ensemble des formes et des éléments qui contribuent à la création ; mais c’est également la manière dont une chose se forme.

         Pour PLATON, dans le « Timée » : « Au commencement, tout était en désordre, quand Dieu introduisit des proportions en toutes choses ». C’est ce que montre le carré long argenté.

         Initiatiquement parlant, en conformité totale avec la Règle, le genèse est permanente. La création s’engendre sans cesse dans le strict respect des Lois causales et des Fonctions créatrices.

         Hier a engendré aujourd’hui qui est cause de demain.

         La vie est un continuum éternel à travers morts et renaissances perpétuelles.

         Un initié doit donc vivre en soumission totale à cette loi incontournable et l’enseignement initiatique offre tous les éléments nécessaires et suffisants au respect de cette Règle.

         Ainsi en est-il du Carré de la Genèse qui est présent, entre autres, dans le Temple, sous la forme simple du Tableau de Loge. A l’ouverture des travaux, celui-ci est vierge de toute inscription ; sa couleur blanche est celle de la pureté et révèle l’infini de tous les possibles. Sur cette virginité immaculée seront tracés tous les symboles qui permettront à la communauté de participer à la genèse « en esprit et en vérité ».

         D’où vient cette appellation de « carré » ?

         Un carré est composé de quatre côtés. C’est la deuxième figure plane possible après le triangle. Ce dernier, manifesté dans le Temple sous la forme du delta, symbolise la première compréhension possible de l’Unité principielle qui « en se pensant », a généré le Deux (« Trois en Un »). Deux +  Un = TROIS, qui est encore du domaine de l’incréé.

         La dualité principielle, DEUX, engendre une autre dualité : Deux + Deux = Quatre.

         Quatre est le nombre du carré. Il contient en lui toutes les Fonctions créatrices émanées de l’Unité principielle qui les portait en son sein. C’est de ce carré primordial que va jaillir toute la genèse et toutes les formes successives de la vie, au travers des morts et renaissances indispensables à la manifestation.

         La création se fait par divisions successives de l’Unité, jusqu’au HUIT : Je suis UN (point), qui devient DEUX trait), DEUX qui devient QUATRE (carré parfait), QUATRE qui devient HUIT (carré long argenté), mais je suis toujours UN dans ces transformations.

         Ce HUIT du carré long est le déroulement du UN dans la manifestation. En effet, de là, tout va pouvoir prendre forme, tout va pouvoir se tracer. La genèse est accomplie par l'OGDOADE, HUIT aspects qui créent le monde. C'est le filtre par lequel passe le Grand Architecte.

         Telle est la force de l'Esprit qui conçoit le monde à partir du chaos inorganisé. Il n'y a qu'une connaissance : celle des lois de la genèse, et elles dérivent toutes du carré long argenté, des "trois pas dans l'angle d'un carré long" à la Pierre Cubique en passant par l'Etoile. C'est cette perception du processus de vie qu'autorise l'enseignement de la voie.

         Tous les travaux en loge devraient se réaliser dans la conscience réelle et permanente de cette gebèse vitale et éternelle.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page