Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Orient

         Il y a l’Orient du temple, espace de création où se situe le Vénérable Maître, immobile sur son trône, guidant le mouvement des frères. Ce lieu donne naissance aux quatre orients, Nord, Sud, Est, Ouest, qui forment le cadre dans lequel se déroulent toutes les manifestations de la vie dans l’univers. Ils déterminent les dimensions du temple et permettent de se situer.

          Ce mot vient de « oriens, le levant » ou encore de « orior, je me lève ».

         Il s’agit donc du point dans le ciel où se lève le soleil.  L’initié est toujours en quête « de la lumière véritable qui éclaire tout homme venant en ce monde » (Prologue de JEAN).

         Tout édifice sacré est dirigé pour témoigner de l’origine de la lumière et faire que le regard des fidèles se tourne vers elle. C’est ainsi que les hommes peuvent avoir le sens de la création et de la concrétisation de la spiritualité. Dans le mot orient, il y a or. L’initié ne doit-il pas se transformer en or et devenir lui-même un être d’où émane la lumière ?

         Il se positionne par rapport à la source de la vie en esprit. Ainsi s’animent les frères. L’Orient est l’équivalent du moyeu de la roue, origine immobile de tout mouvement. Il est le but du voyage initiatique.

         Parcourir le chemin amène jusqu’à la porte de l’Orient, évoquée dans le mythe d’Hiram. Mais elle n’est pas franchissable par l’homme. Il n’y a rien au-delà. Là est le lieu d’émergence du Créateur « Elle reste toujours close, bien qu’elle livre passage au Seigneur qui entre et qui sort par cette porte (Ezéchiel 44,2) ». C’est le vent d’est qui l’ouvre, qui libère les souffles de l’Orient et fait un chemin pour la lumière divine. C’est de là que nous parvient celle des Initiés Passés à l’Orient Eternel.

         Orient et Occident sont indissociables. C’est en vivant le parcours qui va de l’un à l’autre que l’initié s’accomplira dans ce cycle de vie qui va de la naissance à la mort pour renaître sous une forme purifiée.

         C’est une véritable marche communautaire qui est entreprise pour tenter de rejoindre ce qu’il y a de plus pur. Le sens ouest-est est lié à la régénération.

         Mais comme il n’y a pas d’accès direct à l’Orient, il faut inverser le mouvement. Le sens est-ouest est lié à l’entropie et à l’usure. Il mène à la porte d’Occident par laquelle on sort du temple couvert, comme de l’existence. Celle-ci, lors de la mort physique, mènera alors, peut-être, à l’Orient Eternel.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page