Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Salaire

         Le viatique d’apprenti du R.I.T.E. nous dit que « Le salaire est la perception du divin, proportionnelle au perfectionnement graduel de soi-même ». Percevoir le divin est notre récompense, et ceci est entièrement entre nos mains.

         Le rituel précise que chaque grade possède son Nombre, son signe, son Verbe, qui sont présentés au Frère Trésorier pour recevoir son juste salaire. Aucun frère ne peut recevoir d’autre salaire que celui en rapport avec son grade.

         Le salaire est donc en liaison avec le Trésor de la Loge où chacun offre les évolutions de sa conscience. En aucun cas, ce ne peut être un droit. 

         « Salarium » en latin, est la ration de sel, ou l’argent pour acheter le sel. On peut donc considérer qu’il s’agit de la perception du sel initiatique. Le sel de la Sagesse est symbole des nourritures spirituelles ; il est l’enseignement de la loi divine. Il révèle le secret de toute chose et rend la formulation lumineuse.

         Pour Saint BERNARD :

« Le bon pasteur devra prendre soin d’avoir toujours du sel sur lui, et se rappeler qu’une parole assaisonnée de sel est d’autant plus utile qu’elle est plus agréable à entendre ».

         Le rituel demande :

« Où les ouvriers perçoivent-ils leur salaire ? »

        Cela se perçoit donc. Percevoir n’est pas acquérir. Il n’y a pas d’acquis en initiation, mais une perpétuelle remise en cause de soi par des éveils de conscience.

         Cela se produit chaque fois que l’on est en osmose avec la Règle.

         Seuls les Apprentis et Compagnons ont besoin d’une telle récompense car, ouvriers sur le chantier, ils sont au stade opératif pur, et travaillent sous la direction des Maîtres. Ceux-ci n’ont plus besoin d’une telle incitation. La notion de devoir total qu’ils ont intégrée les met sur un tout autre plan où toute récompense est superflue.

         Pour un initié aux Petits Mystères, quelles est donc la nature de ce salaire ?

         Il n’est, bien évidemment, que symbolique (la perception du divin).

         Et où est-il reçu ?

         Auprès des deux Colonnes.

         La colonne du Septentrion (polarité masculine) pour l’Apprenti.

         La colonne du Midi (polarité féminine) pour le Compagnon.

       Or, ces deux colonnes sont symboliquement situées à la fois, dans et hors du Temple, et représentent la dualité primordiale créatrice de l’univers. Leurs polarités sont évidemment opposées, et il appartiendra à chaque initié d’en réaliser le croisement, ou la symbiose, grâce à son amour du divin.

         Il est donc naturel que pour réaliser cette tâche primordiale, il soit amené à percevoir son salaire auprès de chacune d’elle.

         Apprenti, avant de toucher sa récompense, dont la plus grande sera d’être élevé au Compagnonnage, il aura dû ouvrir son oreille à l’entendement de l’Astrologie, avoir fait le silence en lui, perçu la réalité du mystère « TROIS EN UN », accepté la dualité, mais dépassé la pensée binaire.

       Sa récompense sera de concevoir que toute la création passe par les deux colonnes de la dualité manifestée, et que la sienne correspond à la fonction génitrice, active, porteuse de semence.

         Quant au Compagnon auquel sera révélé l’intérieur de la Pierre Cubique, symbole de la Terre fécondée et gestatrice ainsi que de la magie de la création, son salaire lui sera donné au pied de la seconde colonne, de polarité féminine, réceptrice, sous la forme de l’entendement complet et achevé des Petits Mystères.

         Un cycle sera alors accompli et une autre porte pourra s’ouvrir.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page