Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Parrain

         A l’heure actuelle le rôle du parrain est réduit à celui de présentateur d’un profane, laissant à la loge le soin de décider ou non de son admission.

         En fait, cette fonction est beaucoup plus importante qu’il n’y paraît, car faire entrer un nouvel être dans une communauté initiatique est de la plus haute gravité. C’est d’ailleurs pourquoi l’intégration ne peut se votre qu’à l’unanimité.

         L’entrée sur la Voie exige réflexion, pureté des sentiments, patience, humilité, désir d’évolution et grande volonté devant les épreuves à venir.

         Ce sont toutes ces dispositions, ou du moins leur potentialité, que le parrain doit déceler dans son filleul, sous peine d’un échec certain. Ce qui se passe actuellement en maçonnerie administrative n’a rien à voir avec les exigences de l’enseignement initiatique traditionnel. Celui-ci confirme la parole de l’écriture : « Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus ».

         Cette dégradation dans le recrutement explique la déviation de la franc-maçonnerie vers la pensée matérialiste éloignée de la vie dans le sacré et ayant perdu le sens du devoir. Cela explique également l’importance des abandons de nouveaux initiés déçus de la pauvreté spirituelle de nombre de loges.

         Le rôle du parrain ne se limite pas à comprendre et jauger son filleul avant sa présentation au temple. S’il ne le juge pas apte à frapper immédiatement à sa porte, il doit le former à l’exigence de la voie initiatique ; ceci implique une période plus ou moins longue et que certains appellent, à juste titre, le séjour dans les péristyles. Cette formation se fait à l’aide de lectures appropriées, d’entretiens sur l’enseignement initiatique et ses objectifs ; ceci avec ou sans l’aide d’autres frères. Elle consistera également en travaux de réflexion à réaliser en dehors d’une compilation envahissante afin de stimuler la perception intuitive.

         Comme éveilleur, il aide l’impétrant à formuler les bonnes questions et à faire s’épanouir le désir initiatique. Il témoigne auprès du filleul de la manière dont le Verbe vit en lui, mais sans rien vouloir prouver. Il se tisse un lien privilégié qui jamais ne s’interrompra, mais ne deviendra pas une relation de maître à disciple. La relation qui se crée n’est ni amicale ni idéalisation d’un être car personne ne peut se substituer à la communauté.

         Comme témoin, il est aux côtés du récipiendaire qui prête serment, formant une ternarité avec le Vénérable Maître qui reçoit l’engagement, et il est celui qui donne sa place au nouveau frère dans la chaîne d’union. Il porte le miroir et le présente à chaque obstacle rencontré par le filleul. Celui-ci doit rejoindre son frère en traversant ce miroir.

         Comme garant, il veille au respect du serment en aidant son filleul, et il est attentif aux       métamorphoses réalisées.  Enfin, il est toujours disponible mais sur le seul plan du respect du devoir.

         Etre parrain, c’est réaliser une première communauté, car c’est aimer, vouloir donner, transmettre, partager et assumer ses devoirs.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page