Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Phénix

         Ce symbole doit remplacer le coq dans la crypte car il est beaucoup plus juste et précis.

              Il s’agit du Benou égyptien qui, lors de la création, se pose au premier matin du monde sur la butte primordiale, montrant ainsi la Pierre Fondamentale du temple. Il se pose également sur l’arbre signalant l’emplacement de la tombe d’Hiram. C’est l’oiseau des origines, le Feu de la transmutation. Il est la lumière des Initiés Passé à l’Orient Eternel. La création étant permanente, il est l’éternel retour.

              En effet, toujours unique, il vit très longtemps, près de cinq cents ans, et il faut ici comprendre le Nombre Cinq ; il se reproduit par lui-même, toujours le même et toujours autre, s’engendrant dans une succession de mort et de renaissance. A l’approche de la mort, pour se transmuter, il se construit en altitude un nid fait de brindilles parfumées, d’aromates, c’est à dire de substances végétales odorantes, notamment de l’encens et de la myrrhe. Les odeurs monteront au ciel pendant l’accomplissement du Grand Œuvre qu’est la renaissance permanente du Phénix par et dans le Feu. Il se consume alors de sa propre chaleur. Puis il renaît de ses cendres au bout de trois jours, vainqueur de la mort, à l’instar du Christ, rendu à une vie nouvelle, restauré par le Feu. Il retrouve sa forme originelle et immuable. Il est bien symbole de résurrection et d’immortalité. Il est une étape que doit accomplir le Maître qui meurt et renaît à un état supérieur, en route vers une vie en éternité.

              Bien qu’étant un oiseau, il ne se rencontre que dans la crypte, dans la Pierre Primordiale. Le néophyte, dès le début est confronté à ce grand mystère lors de l’épreuve de la Terre où il meurt pour renaître en tant qu’initié. V.I.T.R.I.O.L l’incite à aller sans cesse au cœur de la Pierre Primordiale. Mais bien exceptionnel serait celui qui pourrait le comprendre dans cet instant de voie brève.

              Il est de la couleur pourpre (pourpre en grec se dit « phoinos »), celle du cinabre, sulfure rouge de mercure. La Phénicie a la même étymologie. Autrement dit, Hiram vient de Tyr, capitale de la Phénicie, envoyé par son roi qui porte le même nom que lui ; ils sont les deux aspects du même être. Hiram est originaire du pays du phénix. Il est le Phénix, toujours renouvelé et unique dans la succession des règnes jusqu’au Vénérable Maître actuel et il est bien double comme le Feu secret au cœur de la Pierre. 


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page