Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Lumière

         « Dans le Principe est le Verbe... Le Verbe est la Vie, et la Vie est la Lumière des Hommes » (Prologue de Jean).

            Verbe, Vie et Lumière sont consubstantiels au Principe. Le Verbe crée la Vie et se manifeste par la Lumière. Celle-ci existe de toute éternité et est le tissu universel de la Vie. En fait, la création entière n’est faite que de Lumière. Mais celle-ci vibre de manière différente, se condense plus ou moins, formant ainsi toute matière et notamment la pierre. Elle est cachée dans la Pierre dit un rituel. Il appartient aux hommes de la percevoir. Lorsque des initiés se disent « fils de la Lumière », ils s’identifient comme étant fils du Principe Créateur, et porteurs de ce fait, des lois causales comme des fonctions créatrices.

            La Lumière principielle est formulée dans le Temple à la fois par le Delta lumineux et par la flamme unique qui brille en permanence sur le plateau du Vénérable Maître. Elle est faite pour être reçue, amplifiée par la Communauté afin d’être manifestée et de diffuser la Vie. C’est pourquoi la flamme unique du Vénérable Maître se multiplie en Neuf, Nombre de la Création. Le rituel d’ouverture des travaux est un jeu de lumières. La Lumière n’est pas partout car il y a les Ténèbres. Ce sont les deux pôles d’une même réalité, qui sont liés et non opposés.

            La Loge est le lieu sacré et couvert où la Lumière naît d’elle-même par la communion initiatique. Cette lueur ne naît pas n’importe où, ni n’importe comment dans la manifestation. Elle obéit à la Règle, ou Loi d’Harmonie, dont elle est l’essence, et qu’elle a elle-même générée. La Communauté initiatique ne peut que le constater et voir le Mystère. Elle réunit les conditions nécessaires pour faire naître et exalter cette énergie qu’elle diffuse ensuite.

            L’initié va vers la Lumière. Il doit la rechercher pour la rendre visible au plus grand nombre (« car les Ténèbres n’ont pu l’arrêter », Prologue de Jean). Le point de départ de sa quête est le « Carré de la Genèse » pour aller vers la Lumière incréée, symbolisée par le Soleil au Nord. Ce soleil noir est le symbole de l’énergie spirituelle qui ne demande qu’à réaliser ses potentialités.

            La Lumière a un aspect tangible et, à côté de celui-ci, elle a une forme invisible qui correspond à la partie subtile de l’être, cette étincelle cachée en chacun et qui est l’Esprit. Si tout le monde reçoit la clarté visible du soleil physique, seuls quelques uns peuvent percevoir le feu invisible de l’Esprit. (« Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus »). Celui-ci crée la conscience, guide de l’initié.

            Aller vers elle, est pour l’initié synonyme de combats, pour, sans cesse, tuer le « vieil homme » qui est en chacun de nous. C’est épanouir son « cœur-conscience » en favorisant l’émergence du sens de l’Amour. Or, Amour et Lumière sont implicites au Principe et génèrent l’énergie qui meut l’univers.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page