Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Grade

         Cette appellation de « grade », d’apparence militaire, ne donne pourtant ni autorité ni supériorité. Il serait plus juste de remplacer ce terme par « degré »au sens de degré de connaissance.

         En effet le passage d’Apprenti à Compagnon ou de Compagnon à Maître ne peut s’effectuer que si l’initié a atteint un certain élargissement de conscience, reconnu par ses frères.

         Les grades correspondent à une évolution, à un éveil, à une réalisation. Le niveau d’avancement spirituel auquel est arrivé l’initié est donc une marque d’état et non d’ancienneté. L’initiation masculine occidentale se fonde sur une élévation graduelle de conscience. Il y a une progression individuelle dans une voie de lumière.

         Il y a ainsi trois grades : Apprenti, Compagnon et Maître. Tous les éléments de réalisation de l’être et de perception des mystères y sont présents. Les hauts grades de la franc-maçonnerie ne sont qu’une fuite en avant d’êtres passés trop vite par les trois degrés fondamentaux. Ceux-ci sont proposés à travers les trois arts majeurs qui sont respectivement : l’Astrologie, la Magie et l’Alchimie. Les deux premiers correspondent aux Petits Mystères, c’est-à-dire à la découverte et l’expérimentation du monde des causes et de la position de l’Homme dans l’univers. La Maîtrise correspond aux Grands Mystères ; ce n’est plus du domaine de la manifestation mais de celui de la Cause.

         L’Apprenti se situe sur le plan de l’existence. L’individu ne peut renier cet état ; il doit l’assumer en apprenant à servir. Symboliquement, ce grade dure au moins sept ans.

         Le Compagnon se situe sur le plan du concept. Au-delà de son existence, il s’insère dans ce monde et apprend à formuler. Symboliquement, ce grade a une durée indéfinie, c’est-à-dire qu’un initié peut rester Compagnon toute son existence.

         La Maîtrise correspond aux Grands Mystères. Là, tout commence réellement, car il n’y a plus d’itinéraire unique et jalonné. Le Maître se situe sur le plan du mythe de création. Il bascule dans une vie mythique, bien au-delà de son existence. Il meurt concrètement à lui-même et naît à la vie éternelle. Il faut ajouter que la fonction de Vénérable Maître ne constitue pas un grade.

         En aucun cas le changement de degré n’est automatique. Seule la Chambre du Milieu en décide en fonction de la transformation interne réalisée.

         Tout rituel de passage devrait être individuel, afin d’éviter l’éparpillement de la conscience communautaire et permettre une concentration optimale des énergies en faveur de l’impétrant.

         A chaque grade correspond un tablier particulier ainsi que des signes, paroles et attouchements. Ceux-ci sont des symboles de reconnaissance des Nombres connus par le frère, ainsi que l’expression du degré de perception des mystères.

         L’initié en progressant, voit ses devoirs devenir plus importants, mais pas ses droits. La notion de droit n’a pas cours dans le monde initiatique, en dehors de l’acception de droiture.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page