Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Univers

         Il ne faut pas le confondre avec les mondes qui sont multiples, innombrables. A chaque tenue, une communauté initiatique crée un monde particulier qu’elle tente de relier à l’univers.

            On peut le considérer comme l’ensemble du créé, de ce qui existe. Il est l’unité absolue, le miroir dans lequel le Principe créateur se reflète. Cet ensemble est éminemment construit et parfait, quoi qu’en pensent les hommes. Ce n’est que leur imperfection qui le fait croire imparfait. L’univers est construit selon la Règle par le Grand Architecte qui en a établi les plans et les mesures (par les Nombres), en utilisant la matrice qu’est la Veuve. Il construit et détruit chaque jour.

         Il n’a jamais eu de commencement car, s’il contient le temps qui n’est qu’une de ses propriétés, il ne lui est pas subordonné. Il est, sans frontières ni fin, contenant tout y compris lui-même, se générant lui-même, contenant sa propre origine. Il n’y a pas de réelle différence entre lui et le Principe créateur, le Grand Architecte, la Veuve, l’Homme universel, l’homme tout court. C’est pourquoi le rituel précise qu’à la fin des temps il ne subsistera que le corps du Maître.

            On comprend ainsi mieux la fameuse phrase : « Connais-toi et tu connaîtras les dieux et l’univers ». L’homme étant le résumé de l’univers peut l’appréhender en lui à condition de ne pas chercher son ego et de saisir que l’individu ne vaut que par la partie de lui-même qu’il est capable de faire passer dans l’univers, ses expériences et ses prises de conscience. Car en fait, l’univers n’est que conscience. Il est beaucoup plus simple que l’imagination complexe des hommes le croit. Il n’est qu’un flux d’énergie qui s’écoule en répandant la vie et la conscience dans le seul but de prendre conscience de lui-même. Comme dit Oswald Wirth, chaque homme n’est qu’une cellule cérébrale de la terre.

            Pour le connaître, les initiés ont un instrument incomparable : le temple qui est construit à son image.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page