Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Profane

         Dans une vision duelle, profane s’oppose à sacré. Le profane nie ou même tente de détruire la réalité divine (voir les sens péjoratifs donnés au verbe profaner).

         Cette distinction artificielle est spécifique de la nature humaine. Un animal ne se pose pas de question. Au niveau de la création tout est sacré. Le profane est celui qui est devant le temple : pro = devant, fanum = temple. Il ne le voit pas. Il est étranger à ce monde qui est la porte d’accès à l’invisible. Dès qu’il le voit et en tire vitalement les conséquences, il fait naître le désir initiatique qui va lui permettre de sortir de cette dualité. S’il a le courage de frapper à la porte du temple (« frappez et l'on vous ouvrira »), l’initiation sera le moteur qui le conduira au sacré.

         Une Communauté Initiatique a donc le devoir impératif de « porter au dehors l’œuvre commencée dans le temple », d’éclairer le chemin pouvant guider vers la porte. Elle montre toutes les possibilités de réalisation intérieure qui permettent de vivre totalement,  en donnant, en abandonnant la multiplicité pour tendre vers 1’Unité.

         Un initié peut retourner à son ancien état s’il oublie son serment et ainsi perd le chemin de l’invisible, le sens du Mystère.

         Un profane se reconnaît car il vit en prenant. Il est isolé, multiple, contradictoire, indiscipliné, impatient, dispersé, incohérent. Sa vie n’a aucun rapport avec l’Unité. 


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page