Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Levier

         Ce symbole apparaît brièvement au deuxième degré de la franc-maçonnerie. Cet outil y est présenté avec la règle lors d’un voyage présentant des types d’architecture ( ?!). Il est alors dit que le levier, en multipliant nos forces, nous permet de placer aux endroits utiles les pierres destinées à l’érection du temple ; c’est l’instrument actif par excellence auquel rien ne peut résister ; une volonté inébranlable, intelligente et désintéressée triomphe de tous les obstacles. Voilà bien des mots pour ne rien dire ou même des contre-sens (voir les mots multiplication et volonté). D’ailleurs, il est dit qu’il ne sert qu’à mettre en place les pierres, sous le contrôle de la règle, du niveau et de la perpendiculaire. Le R.I.T.E l’a donc supprimé de ses rituels car ce n’est pas un élément fondamental.

            En effet, nous avons là un bel exemple de vision matérialiste de l’initiation quand elle oublie les concepts qui doivent être formulés. Il n’y a en loge aucun doublon et aucun élément inutile. Le levier n’apporte rien. Le maillet, accompagné du ciseau, contient les notions de multiplication, d’action et de volonté ; ces deux outils, réunis par le frère qui les utilise, donnent une ternarité agissante à laquelle effectivement rien ne résiste. La force qu’apprend à maîtriser le Compagnon n’est pas physique. Elle concerne les énergies du Verbe créateur que le Compagnon révèle par l’Art du Trait grâce à la Magie. Le levier n’est d’aucune utilité dans ce domaine. On peut de plus remarquer que la franc-maçonnerie doit percevoir cette inutilité puisque, dans les rituels, le levier n’est jamais mis en œuvre rituellement. Il est juste tenu en main. Il en est de même pour la truelle.

            Si l’on voulait mettre en œuvre un symbole traditionnel exprimant la maîtrise des énergies et permettant d’agir, c’est plutôt la rame qu’il faudrait utiliser. Immergée dans l’eau et s’appuyant sur elle, elle permet le déplacement efficace de la barque. Liée à la fonction du Passeur qui la manie avec dextérité pour se déplacer à son gré, elle permet à la fois de se déplacer et de se diriger. C’est bien l’instrument du sage.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page