Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Sarcophage

         Ce terme est préférable à cercueil qui a une connotation négative mais dont l’étymologie est la même. Ce symbole apparaît au grade de Maître. Ce n’est pas un lieu de mort ou d’anéantissement, mais un milieu régénérateur où s’opère le processus de résurrection. L’essentiel de la voie initiatique s’y déroule, toute l’œuvre alchimique. C’est un creuset opérant sur l’alchimiste lui-même, offrant le moyen d’entrer vivant dans la mort, de communier avec l’abstrait. En lui se trouve le principe des transmutations qui opère dans le Mystère à jamais caché aux yeux des hommes. Ce lieu de métamorphoses donne accès à la vie en éternité.

            L’étymologie grecque donne « mangeur de chair ». De fait, l’être y est débarrassé de ses aspects purement matériels pour libérer le côté spirituel et redécouvrir la vraie vie en esprit.

            De tout temps, ce symbole a été associé à la mère, à la mort, à un aspect féminin. La mort colle à l’espèce humaine, comme à tout ce qui existe mais la conscience en plus. Mais le phénomène initiatique fait apparaître la mort sous l’aspect de la Mère universelle, donc de la Veuve. Elle est un chemin pour remonter vers l’origine, véritable pourvoyeuse de vie, ce qui correspond au sens de ce mot en hiéroglyphes égyptiens : pourvoyeur de vie, maître de la vie.

            Celui qui est placé dans le sarcophage, repose dans la Veuve qui l’enveloppe, qui dissimule son ancienne forme. Elle l’absorbe, le mange ; elle agit sur celui qui devient son époux et qu’elle embrasse littéralement. Elle est pénétrée par le Maître qui la rend enceinte pour mettre au monde le nouveau Maître qui ressuscite ainsi, qui renaît dans une vie en éternité. Le Maître est bien celui qui est né de la Veuve, de la mort, phénomène redoutable qui demande donc une forte sélection des êtres et une très longue préparation. Il s’agit de s’éveiller dans ce qui ne concerne pas l’homme moyen, ce qui n’est absolument pas de sa nature. Il y a mariage alchimique qui ouvre sur l’éternité et rend l’existence quotidienne bien lointaine mais à laquelle il ne faut jamais renoncer. Cette alchimie est hors du temps, mais il faut l’expérimenter dans le temps.

            L’initiation n’a donc qu’un but : faire entrer dans le sarcophage pour voyager dans l’invisible, saisir la source véritable, la racine originelle, toucher la substance immortelle qu’est l’énergie du Principe et renaître pour témoigner de la lumière. Le sarcophage est placé dans la Chambre du Milieu, à l’Occident, face à l’Orient, permettant de passer à l’Occident les yeux rivés sur l’Orient. En tant que sanctuaire de la nature naturante, il est l’acteur réel de la transmission car il donne à celui qui y découvre sa vraie patrie l’énergie pour s’éveiller et entrer dans la vraie vie. On comprend ainsi mieux cette phrase d’un maître soufi : « Chaque matin Satan me dit : que vas-tu manger, de quoi vas-tu te vêtir et où habiteras-tu ? Et je lui réponds : je mangerai la mort, je revêtirai mon linceul et j’habiterai dans la tombe ».


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page