Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Eléments

         Quelle est leur nature ?

            Ils sont chacun une spécification particulière du Principe de création, après son double dédoublement : « Je suis Un qui devient Deux, Deux qui devient Quatre... ».

            En effet, la Terre, l’Eau, l’Air et le Feu constituent le quaternaire principiel, issu de l’Amour du Principe pour la création. Le monde manifesté, qui n’est pas que le monde visible, commence avec le Quatre qui apparaît alors comme l’organisateur de l’univers. Les éléments constituent la nature naturante, la vie manifestée. Leur maîtresse est la Veuve qui est leur origine première. Par conséquent, ils sont les constituants primordiaux de tout ce qui existe. Ils ne sont pas physiques. Ils ne sont pas la matière, mais des éléments de la lumière. Les anciens ne s’y trompaient pas quand ils disaient que tout est constitué par eux.

            Ce sont donc des matrices de création. Ils composent la lumière divine, tout en n’étant réductibles à rien d’autre. Rien ne peut les dissoudre ou les altérer. Ils donnent à la matière ses qualités. Celle-ci est leur champ d’action. Percevoir leur réalité permet de s’initier aux Mystères.

            Quel est leur rôle ?

            Leurs combinaisons font apparaître les « 10 000 êtres » constituant la manifestation. Ils ne sont contraires qu’en apparence (l’Eau éteint le Feu, étouffe la Terre et ne se mélange pas à l’Air...). Toute création vivante est un équilibre entre eux, car trop de Terre étouffe, trop d’Eau noie, trop d’Air disperse, trop de Feu détruit. Quand ils sont liés par la Quintessence, l’Amour, ils forment les corps vivants. Ils s’avèrent ainsi complémentaires et sans véritable hiérarchie, quoique le Feu soit un peu à part et illumine les trois autres. L’initié apprend donc à les concilier, notamment par les fonctions de croisement, d’inversion et de réciprocité. La clef de l’initiation est de fraterniser avec tous les éléments.

            Le phénomène initiatique entraîne l’être à travers eux. Le rituel d’initiation est une création et une purification par eux. Cela commence par la Terre, principe concrétisant, au sein de la crypte. La purification n’est pas une élimination de choses polluantes mais un éveil de potentialités de création. De même, quand on crée un nouveau temple, les éléments créent l’emplacement futur de l’édifice.

            En effet, quand ils sont en équilibre parfait, la Vie se manifeste en pleine Harmonie. C’est le symbole de la Pierre Cubique qui les contient. Chaque polyèdre régulier correspond à l’un d’entre eux, à l’exception du Dodécaèdre qui correspond à la Quintessence.

            Comment s’expriment-ils ?

            Le christianisme les formule par le tétramorphe entourant le « roi du monde », l’Homme réalisé et vivant dans la lumière du Verbe. Les quatre principes fondamentaux de la création sont aussi en l’homme, résumé de l’univers. A lui de choisir de vivre en harmonie avec les éléments ou en dysharmonie. A son niveau, ils se retrouvent dans les sens. Le toucher correspond à la chair, donc à la Terre. Le goût, passe par l’Eau et le sang. La vue est un Feu, créateur comme le regard. L’odorat passe par l’Air et le souffle. L’ouïe enfin perçoit les vibrations de l’Air; mais c’est surtout le sens qui fait naître à la vie, ce qui le met en correspondance avec la quintessence, d’où l’entendement. L’homme peut ainsi communiquer en conscience avec la Vie.

            Dès lors, on s’aperçoit que les éléments sont à la source des transmutations. En Alchimie, l’apparition du Griffon est l’indice de l’union et de la paix entre eux. Ils se résolvent en trois principes, Sel, Soufre et Mercure, qui sont les principes tangibles de la Pierre. En elle, ils sont assemblés deux à deux. Le Sel possède en lui le Feu et l’Air qui sont nécessaires à l’assemblage du Soufre-Terre et du Mercure-Eau. Alors, le travail des éléments produit les métaux.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page