Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Grands Mystères

         Un mystère correspond à la connaissance des causes ou au phénomène de la création dans son origine. Il est inaccessible à la logique. Il en existe deux catégories.

            Dans les Petits Mystères, il s’agit du voyage vers le divin, d’un voyage terrestre avec des étapes précises, balisées, un début et une fin. Il est limité. Il ouvre sur la connaissance des fonctions créatrices qui permettent la vie manifestée.

            Dans les Grands Mystères, il y a changement de plan. Le voyage se déroule dans le divin, hors de la manifestation, sans fin et sans limites. On y évolue hors de soi-même, en quittant le monde des apparences pour le monde de l’éternité. Les repères du monde manifesté y sont inopérants. Il y a réalisation de l’union avec le divin dans un parcours illimité qui ne laisse pas plus de trace dans le temps qu’une navigation sur la mer. Il ne s’agit pas du mystère de la vie éternelle, qui n’existe sans doute pas au niveau de l’homme, mais celui du passage de l’existence humaine à une vie en éternité, ici et maintenant. Ce passage est indissociable de la transmutation. Dans la tradition ésotérique occidentale, ces mystères correspondent à la Maîtrise et donc à l’Alchimie.

            Entrer dans les Grands Mystères implique de devenir le Devoir fait homme. Un tel initié ne s’appartient plus mais est consacré en totalité au Principe de Création en devenant le vivant modèle de la Règle. Il dépasse ses passions pour n’être animé que du désir de lumière et pour perpétuer ici-bas l’action du Verbe. Il est en capacité consciente de tenir le compas du Démiurge sur la planche à tracer pour que le devenir s’accomplisse en harmonie.

            Cet accès est d’ordre individuel car personne ne peut franchir la porte à la place d’un autre. Les Maîtres montrent la voie par la Tradition fidèlement transmise. Cette transmission se fait par un enseignement communautaire visant à développer les potentialités de chaque être afin de parvenir à un entendement intuitif direct.

            Le terme de grand ne correspond pas à une supériorité mais à une universalité. La vraie grandeur n’est pas d’ordre humain. Dans ces mystères, on est initié au Grand. La conscience n’est plus celle des causes; il s’agit d’entrer dans La Cause. La pluralité marque simplement la multiplicité des approches du Un.

            Une tenue initiatique solennelle, où les trois grades sont présents, n’est pas du premier degré. Elle est globale. La totalité des Mystères sont présents dans le rituel, d’une manière elliptique mais réelle. Simplement, chacun les vit selon les Nombres qui lui sont connus. Le rituel offre tout le déroulement des Grands Mystères. Et leur apogée est dans la Chaîne d’Union. Cependant, l’homme a besoin du rituel d’élévation au sublime grade de Maître pour vivre pleinement dans les Grands Mystères.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page