Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Chapeau

         Dans la plupart des loges maçonniques, les maîtres portent un chapeau en Chambre du Milieu. En fonction de ce que nous allons voir, cela ne semble pas juste.

            En effet, de tout temps, le chapeau de maître est signe d’autorité. Il désigne celui qui dirige les travaux en loge. C’est le couvre-chef des Maîtres d’œuvre qui donne accès à la royauté en esprit. Ce chapeau est en fait une couronne, marquant la royauté. Seul le Vénérable Maître peut donc le porter, faisant qu’il règne mais ne commande pas puisque la direction passe par l’unanimité de la Chambre du Milieu.

         La tête est le résumé du corps. Ce que l’on pose sur la tête a valeur d’accomplissement et doit être en concordance de nature avec celui qui le porte, donc dépend de l’état de conscience atteint. Rappelons par exemple que les dieux égyptiens ont la tête couverte d’un symbole, que les prêtres grecs se couronnaient quand ils offraient un sacrifice, que Nicolas Flamel portait un bonnet et qu’en fait, tous les alchimistes représentés au moyen âge portaient un chapeau de forme variée.

         La forme ne semble donc pas importer. Seule la délimitation de la calotte crânienne compte. L’essentiel a été indiqué par R.A. Schwaller de Lubicz pour qui cette calotte comprend la partie du cerveau permettant le jugement, le discernement et qui pourrait être supprimée sans affecter les centres vitaux. Elle est le siège de la volonté, de la pensée individuelle. Supprimer ou masquer la calotte revient ainsi à éliminer la conscience psychologique et à laisser la conscience cosmique s’exprimer.

         De plus, cette calotte forme un cercle qui rassemble, organise la pensée divine. La circonférence correspond à la coudée (de fait, elle mesure de 50 à 60 cm ce qui est la longueur de la coudée). Le chapeau indique donc la mesure de l’homme. S’il correspond à la coudée royale, il donne à celui qui le porte un caractère de royauté en séparant en l’être l’humain du divin. Il est à la fois symbole de royauté et mesure royale (remarquons qu’en hiéroglyphes égyptiens, « meh » est la coudée et « mh » est la couronne). La royauté prend la place de la mesure individuelle, de la pensée individuelle pour devenir pensée universelle. L’esprit initiatique remplace le jugement personnel et n’est plus variable, aléatoire, arbitraire. Il a trouvé le nord (« mht » en égyptien). Ce chapeau permet d’échapper à la volonté personnelle (tant décriée par Maître Eckhart, saint Bernard et tant d’autres) pour accéder à l’intuition pure.

         Ainsi, le Vénérable Maître est celui dont la pensée, la destinée, le caractère personnel a laissé la place au divin qui peut s’exprimer. Il n’est plus prisonnier de son pouvoir personnel. L’avenir n’existe plus pour lui, étant dans l’ici et le maintenant. Il peut renoncer à lui-même et agit sans rien attendre en retour.

         Quelle peut alors être la couleur de ce chapeau ? On peut se souvenir que le bonnet de Nicolas Flamel était de trois couleurs (noir, blanc, rouge) correspondant aux trois phases de l’œuvre. L’or, couleur royale, ne doit pas être absent.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page