Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Epée

         Elle est le symbole de la fonction du Couvreur qui la tient de sa main droite pour garder la porte du Temple. Elle porte un feu, une lumière qui foudroie l’être indigne mais transmet l’esprit de création à ceux qui participent à l’édification du temple.

            Le bijou de l’Expert contient deux glaives croisés sur la Règle. Cet officier tient également une épée dans sa main droite. Cette arme est ici l’expression de la rectitude communautaire, indissociable du rite.

            Lors du rituel d’initiation, quand le bandeau est retiré pour la première fois, tous les frères ont une épée dirigée, de la main gauche, vers le récipiendaire qui reçoit ainsi, dans un acte de transmission, toutes les lumières qui convergent vers lui. Celles-ci proviennent en fait du Maître assassiné gisant à terre et vers lequel le Passé-Maître tient son glaive orienté pour en capter l’énergie.

            Le fil de l’épée est un rayon de lumière étroit. En effet, la voie initiatique est périlleuse et permet de passer d’un état à un autre. Le rapport des deux côtés de ce fil est le même qu’entre ciel et terre, ils sont séparés par la manifestation. Ce fil est ce qui maintient séparé tout en tranchant. Tel est le parcours de lumière où il ne faut pas regarder en arrière pour ne pas tomber d’un côté ou de l’autre. C’est le symbole du Pont de Syrah dans le Coran, large comme le fil de l’épée. Les deux gouffres, de chaque côté, sont la rationalité et la superstition qui attirent l’homme irrésistiblement. Ce fil est également là pour affuter la parole des frères afin d’avoir une parole de création. Par ailleurs, l’épée est le prolongement de la main, ce qui signifie qu’elle intègre totalement dans son symbolisme celui qui la porte ou qui la brandit.

            L’Epée flamboyante, réservée au Vénérable Maître, est particulière. Il la tient de la main gauche, celle du don et de la transmission. Elle est un feu rayonnant, un outil de création, de consécration et de constitution. Elle est un rayon de lumière capable de transformer la mort et ce qui est transitoire, en vie en éternité. L’initiation se transmet par elle. Rituellement le Vénérable Maître n’utilise l’épée flamboyante que pour la consécration d’un nouvel initié ou d’un Frère. Il s'agit là d’une authentique création que concrétisent les paroles du Vénérable Maître lorsqu’il dit : « Je vous crée, reçois et constitue Apprenti initié ». Toute naissance est le résultat d’une transmission. C’est ce qui se passe lors de cet instant solennel.

            Le Vénérable Maître, médiateur entre le Ciel et la Terre, et porteur de la nature du Principe, en imposant l’épée flamboyante sur la tête du néophyte, opère un véritable acte de magie qui, s’il est bien vécu, doit permettre à celui qui le reçoit de transformer sa perception de la réalité. Cette arme ondule, symbole de l’énergie qu’elle peut transmettre. Elle est l’énergie du Verbe créateur. Tel est le sceptre de puissance du Vénérable Maître qui lui permet aussi bien de créer un nouveau frère que de mettre en place, à chaque tenue, l’espace qui va faire que la loge est en puissance de création.

            Son fil vibre, séparant ce qui est avant de ce qui est après, donc le temps, pour offrir l’éternité dans l’ici et le maintenant. Elle permet l’acte juste au moment juste, c’est à dire l’acte alchimique métamorphosant ce qu’elle touche. Car ce que représente l’épée flamboyante et ce qu’elle transmet n’est autre que l’énergie du Principe. 


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page