Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Lois causales

         Pour l’initié, toute la création part d’une Cause unique et première ou Principe Créateur, ainsi que l’explicite fort clairement le Prologue de Jean : « Dans le Principe est le Verbe, et le Verbe est avec Dieu et le Verbe est Dieu. Tout fut par Lui et sans Lui, rien ne fut ». Le Principe, pour générer la création, ne l’a pas fait en jouant aux dés, ainsi que le disait Einstein. Toute la Genèse se fait suivant un ordre rigoureux et un enchaînement immuable de causes et d’effets.

         Dans son essence, le Principe est porteur de causes potentielles, ou Lois Causales, qui vont donner naissance, au fur et à mesure que la création va se manifester, aux fonctions créatrices. Notre mythe solaire nous apporte, au travers du rite de l’Ecossisme, une réponse à cette question : quelles sont ces Lois Causales ?

         Au-delà de l’Amour qui est la substance même du Principe Créateur, et qui a fait rompre son unité, nous pouvons concevoir que la base de la création repose sur une trilogie incontournable que l’on trouve dans le Temple entourant le carré de la Genèse : les Trois Grands Piliers. Ceux-ci sont les piliers de la création et manifestent ces lois causales implicites au Principe.

         Elles ont noms Sagesse, Force et Harmonie. Toute la Création repose sur elles. Aucune réalisation ne peut se faire si l’Idée ne précède pas la Forme. Ici, l’Idée s’identifie au concept, soit la Sagesse du Principe. Aucune Forme ne peut manifester l’Idée, si l’énergie, ou Force, est inexistante. Enfin, aucune Force ne peut réaliser une Forme identique au Concept, si l’Harmonie (ou Beauté) ne préside pas à sa manifestation

         La mise en mouvement de ces lois causales va donner naissance aux fonctions créatrices qui feront la manifestation selon le Neuf. En effet, chaque fonction de création, ou dieu de l’Ennéade selon l’expression égyptienne, est porteuse des lois causales. La création selon le Neuf est celle du déploiement et du respect des neuf fonctions créatrices. A chacun des neuf offices correspond ainsi une fonction créatrice, démontrant par là, s’il en était besoin, que le Temple initiatique est bien un lieu de création pure, l’endroit où la « lumière naît d’elle-même ». 


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page