Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Création

         Elle est ce qui est à l’origine du monde, de la vie manifestée. Elle est un développement. C’est l’univers dans lequel nous nous trouvons. Elle nécessite une conception, une fécondation suivie d’une gestation qui débouche sur une naissance jusqu’à l’ultime transformation qu’est la mort. Telle est la genèse qui aboutit à ce que nous connaissons et qui se poursuit dans une suite de cycles infinis, déroulant la spirale de la vie et de l’évolution.

         Neuf est son Nombre dans son achèvement, c’est-à-dire d’un commencement jusqu’à un terme. L’Ennéade est donc en puissance de création. Une communauté initiatique incarne ce Neuf par ses offices et les met en œuvre par le rite. Elle est donc également en capacité de création. Son seul point de référence est ce processus par le jeu des fonctions, dans une mutation incessante.

         La création est issue de la volonté du Principe qui donne ainsi une forme à sa Puissance incréée. Émanée de la Cause, elle contient toutes les causes archétypales,  les lois causales et fonctions créatrices. Ce sont ces dernières qui, immuables dans leur essence, donnent les multiples aspects du monde manifesté et permettent leur évolution.

         Le rituel d’initiation au sublime grade de Maître du R.I.T.E. dit que « le Grand Architecte détruit et construit chaque jour ». Chaque jour est donc nouveau. La création est permanente pour obéir à l’inexorable loi du mouvement. Temporelle, elle procède de l’incréé et de l’éternel ; mortelle, elle est issue de l’immortel. Mais partout et toujours elle se réalise dans l’absolu respect de la loi d’harmonie.

         Ce phénomène est division. Tout le danger est donc l’éloignement sans retour de l’unité. L’amour est là pour qu’avec l’expir, il y ait l’inspir dans un cycle permanent qui empêche la dispersion. L’homme, quand il oublie l’amour, illustre le désastre qu’aurait été la création non sous-tendue par ce principe d’attraction universel.

         Ce qui se passe au niveau le plus élevé, celui du macrocosme, concerne également le microcosme et plus particulièrement l’homme. Il se distingue du reste du règne animal par la possibilité de s’élaborer lui-même, non pas au niveau du corps qui dépend d’un déterminisme quasi non modifiable, mais à celui de la conscience et des liens avec l’Esprit.

         L’œuvre essentielle d’une communauté initiatique est de créer un initié (et par conséquent elle-même), pierre primordiale qui devient un matériau aux mains du Grand Architecte de l’Univers. Ce nouvel être a ainsi les moyens de s’insérer dans le monde non manifesté d’où il vient, la crypte. Par le don total de soi, il remonte à l’incréé, pour ensuite faire rayonner ce dernier et enrichir en retour la conscience universelle, dans un cycle éternel.

         Un homme se doit de se construire spirituellement. Sinon il reste au niveau de l’animalité et de ses instincts primaires. Mais son action ne peut être individuelle ; elle ne peut être que communautaire. Par la vie dans une confrérie, sous le respect de la Règle et la stricte observance du rituel, l’initié peut s’éveiller. Il s’élève à un niveau où il perçoit le monde manifesté et où il peut assumer des actes créateurs. Seul un être communautaire peut atteindre ce niveau.

         Il a comme objectif de se fondre dans l’univers pour en découvrir tous les mystères. Puis, s’il en a bien compris l’art, il devient le Maître qui a intégré le centre de toute chose et qui vit, en totalité et plénitude, dans le sacré. À ce stade, il peut agir et aider le Grand Architecte de l’Univers à poursuivre l’œuvre de la genèse en parfaite connaissance de cause et son devoir.

         La création n’est pas éternelle. Elle a un terme. Seule la Règle qui la sous-tend et lui est antérieure, lui subsistera. Mais l’homme a le choix, unique dans la nature, de passer par les Grands Mystères et de devenir un être de résurrection.   


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page