Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Cosmos

         Ce mot n’est pas exactement synonyme d’univers.

            L’initiation fait comprendre que nous vivons entre deux mondes, celui qui est manifesté et que nous expérimentons tous au quotidien, et le non-manifesté. Bien qu’incarnés, nous pouvons avoir conscience de l’étincelle primordiale, du feu de la création, celui qui se fête aux deux Saints Jean et qu’une communauté initiatique peut interpeller sous l’expression « mon frère le Feu ». Nous nommons cosmos cet autre monde d’où nous venons et vers où nous irons, et qu’une loge symbolise car elle est de même nature.

            Le grec Kosmos, signifie à la fois, monde, ordre de l’univers et ornement (selon Homère).

            Il est en effet un ordre car il fonctionne selon la Règle qu’a créé le Grand Architecte de l’Univers dès le début de ce qui est créé. Il est régi par le Douze, nombre qui exprime l’idée d’un monde bien unifié, ordonné, différencié dans son unité. Ce Douze procède de toutes les lois fondamentales issues de la Règle et qui structurent notre univers ; il est le fonctionnement du cosmos.

            En tant qu’ornement, il correspond à l’idée que la tradition occidentale se fait de l’univers. En effet, l’ornement est une parure, ce qui valorise celui qui s’en revêt. Cette parure révèle et témoigne de la tradition occidentale et n’a de sens que par rapport à celui qui la porte, donc celui qui vit cette tradition. Alors le lien qui relie l’homme au cosmos est tout simplement l’énergie créatrice.

            Sur cette voie, l’obstacle principal de l’homme est son intellect qui met un voile entre sa conscience psychologique individuelle et la conscience cosmique. Les Petits Mystères comprennent toutes les techniques qui permettent de sortir du temps, de stopper le monde, de stopper la pensée qui nous agite en permanence et qui fait que nous avons tous des opinions, une vision particulière du monde, pour accéder à sa perception comme cosmos et accéder à la vie dans son universalité.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page