Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Etoiles

            Elles sont innombrables dans la voûte étoilée qu’elles éclairent, visibles uniquement la nuit donc dans les ténèbres qui révèlent et n’arrêtent pas la lumière puisqu’elles la produisent. Chacune est à sa place, si bien que l’étoile est symbole de lumière, de conscience, de clarté et d’ordre. Elles illuminent doucement le temple dans la pénombre, avant l’ouverture des travaux.

            Avec les planètes, elles forment les astres dont la connaissance du langage et des mouvements est donnée par la science fondamentale de l’Astrologie, celle de l’Apprenti. Il s’agit de la science du haut, qui incite l’adepte à lever les yeux vers le ciel et à comprendre que tout est mouvement dans l’univers, que tout est interdépendant et que chaque chose y est à sa place.

         Pour les Egyptiens, étoile se disait « sba », synonyme de porte et d’enseignement. Suivre le chemin des étoiles permet de recevoir un enseignement en passant des portes et donc d’éveiller sa conscience jusqu’à ce qu’elles apparaissent une au grade de Compagnon. Ces portes sont précises si bien que l’on peut dire que les étoiles déterminent, et l’astrologie prédictive s’appuie sur cette constatation. De tous temps, les hommes se guident sur les étoiles pour avancer avec sagesse, même les navigateurs (avant l’apparition du GPS).

            Apparemment, les étoiles tournent autour de la Polaire, étoile fixe, centre et pivot du monde (dans l’hémisphère nord où se vit la tradition occidentale) et certaines sont toujours visibles ; les Egyptiens les appelaient circumpolaires, les étoiles indestructibles. La Polaire, dans le temple, est à l’aplomb du Tableau de Loge, ce qui montre que le Nord est aussi le haut. Les axes Nord-Sud et Zénith-Nadir se correspondent.

            Quand on reçoit un coup sur la tête (une pierre venant de la voûte ?), on voit 36 chandelles. En fait, ce sont 36 étoiles, celles des décans qui forment le cercle du ciel correspondant à l’Homme Universel (3 x 12).

            Les étoiles tournent donc dans le ciel ; elles dansent comme des derviches : « Il semblerait que la danse ait pris naissance au commencement de toutes choses et qu’elle ait apparu en même temps que l’antique Eros, car nous voyons cette danse primordiale manifestée clairement dans le chœur dansant des constellations, et dans les planètes et les étoiles fixes, leur entrelacement et leur alternance et leur harmonie ordonnée » (Lucien de Samosate). Tout l’univers danse, tout y est vie. Le cosmos et les étoiles tournent dans un temps circulaire. Celui qui le perçoit se libère et ressent une joie spirituelle donnant accès à une réelle transformation dans une intégration consciente au tout. Sarenpout (le sage de l’époque d’Hatchepsout) en témoigne : « J’étais rempli de joie en parvenant à atteindre le ciel ; ma tête touchait le firmament, je frôlais le ventre des étoiles, étant moi-même étoile, et je dansais comme les planètes ».

            Il est bien connu que chaque planète correspond à un métal. L’origine des métaux symbolique est céleste, voire stellaire. En effet, selon Fulcanelli, « Les maîtres disent que les étoiles versent toute leur puissance dans le fond de la terre et produisent, là, l’or le plus pur » et selon certains mythes, la voûte céleste est métallique (par exemple en étain pour les Sumériens). Les étoiles projettent donc du métal sur terre et l’on trouve donc les métaux dans les entrailles de la terre, c’est à dire de l’énergie cosmique solidifiée.

            C’est bien en fait toute la vie qui est d’origine stellaire et qui doit y retourner. Le devenir d’un initié est de devenir étoile. « Ceux qui connaissent resplendiront comme la splendeur du firmament et ceux qui ont enseigné la justice à un grand nombre resplendiront comme les étoiles pour l’éternité » (Daniel, 12-3). Les étoiles sont donc ceux qui sont devenus des Initiés Passés à l’Orient Eternel, qui résident en compagnie des dieux dans la fraternité des puissances de création, dans la matrice stellaire où tout se crée, et qui nous guident car ils ont laissé une trace lumineuse ; ils ont su incarner la lumière de l’origine et brillent pour l’éternité dans le ciel des causes, montrant le chemin à ceux qui ont le courage d’élever leur cœur en fraternité.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page