Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Initiation

     Il n’est pas question ici d’en donner une définition. L’initiation par principe n’est pas définissable, étant un chemin sans limites et sans fin. « La voie qui peut s’énoncer n’est pas la voie pour toujours » (Tao). Littéralement, c’est la mise sur la voie.

     Elle est un enseignement, donné par une Communauté d’initiés, à tout être « apte à vivre selon l’Equerre et le Compas », qui n’est ni « libertin ni athée stupide », et qui en exprime le désir en vue d’une réalisation intérieure qui lui permettra de s’identifier à la Cause.

     En occident, c’est un cheminement communautaire, jamais figé, graduel pour l’homme mais différent pour la femme, selon une Règle, à la seule gloire du Principe de création, pour que l’Homme universel s’accomplisse et règne dans la manifestation. L’initiation est une voie communautaire de transmission de la Connaissance qui plonge ses racines dans la Tradition Universelle.

     Cette transmission concerne la nature vitale de l’être qui doit se transformer progressivement par des morts successives et renaître dans des états de conscience alors élargis. La voie mystique conduit à l’extase et à l’ineffable par un parcours solitaire ; elle mène à une perception divine individuelle non transmissible. A l’inverse, l’initiation ne peut se réaliser qu’au sein d’une Communauté de Frères animés du même désir de Connaissance.

     L’accès se fait par un rituel d’initiation. Celui-ci est une porte ouverte par le rite sur de nouveaux domaines formulés sous forme symbolique. Ces ouvertures correspondent aux Nombres que l’initié est en capacité de comprendre. Cela nécessite l’abandon ou la maîtrise des habitudes profanes, de la pensée binaire, des conceptions matérialistes, des raisonnements purement intellectuels.

     Un des plus gros obstacles demeurera le mental, accompagné de son âme damnée, l’Ego. La mort permanente du vieil homme conduit progressivement l’initié à l’éveil de son cœur-conscience, à une pensée ternaire, au développement de son intuition connaissante. Tout cela l’amène à une perception conceptuelle de la réalité, grâce à la lecture exacte des symboles, véritables portes vers le sacré et le divin.

     Une initiation bien réalisée peut permettre à l’homme de répondre aux questions fondamentales qu’il se pose :

« Pourquoi suis-je sur terre ? »

« Quelle est la véritable nature de mon être ? »

« Quelle est ma finalité ici-bas? »

     Pour l’homme individu qui suit ce chemin, Teilhard de Chardin en dit : « Maintenant je suis en toi pour la vie et pour la mort. Impossible pour toi de reculer, de retourner aux satisfactions communes et à l’adoration tranquille. Celui qui m’a vue une fois ne peut plus m’oublier ». 


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page