Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Parole perdue

         C’est celle du Principe de Création avant la Manifestation.

         La Parole est très souvent assimilée au Verbe. Elle s’en distingue cependant par des nuances. Si, comme l’indique JEAN « Dans le Principe est le Verbe, et le Verbe est avec Dieu et le Verbe est Dieu... », c’est-à-dire qu’il lui est consubstantiel, on peut raisonnablement considérer que la Parole est le Verbe en action, en manifestation. Cela se confirme lorsque l’on parle de la Parole de Dieu. La Parole est alors l’action originelle du Principe créateur.

         Le Verbe est bien l’essence de la Parole ; la Parole est le Verbe dans sa manifestation. Le Verbe est une puissance qui s’incarne, qui prend substance par la « Veuve-Sagesse », et qui peut ainsi devenir Parole. Mais par le fait même qu’elle s’inscrive dans la manifestation, la matérialité qui en résulte met un voile épais et infranchissable entre la pureté principielle de la Parole et la perception humaine. Il y a une perte de la compréhension de la volonté du Principe créateur : la Parole est perdue pour les hommes, mais il appartient à l’initié d’en retrouver les composantes afin de pouvoir participer à la genèse permanente (cf. le Mythe d’Hiram, d’essence alchimique).

         Si la Parole peut se perdre, elle se retrouve lorsque l’on rassemble ce qui est épars. Il n’est donc pas tout-à-fait exact de dire, en initiation, que les hommes ont perdu la Parole et qu’ils ne peuvent qu’épeler ; cela ne concerne que l’apprenti. D’ailleurs, le rituel dit : « La Parole a-t-elle été de nouveau prononcée ? » et le Passé-Maître lit alors un texte sacré (par exemple le Prologue de JEAN). Et ailleurs, il est dit « Le pilier est redressé, la Parole est retrouvée, ce qui était épars est rassemblé », ceci car le Maître revit.

         La Parole anime le monde réel par une vibration de l’énergie créatrice et elle fait entrer dans le monde des causes, dans l’invisible. Elle est bien symbole vivant.

         C’est pourquoi elle est la conception du Verbe qu’il nous faut retrouver, le Verbe étant pris ici en tant qu’expression sacrée, permettant à celui qui le vit, de communier avec l’Unité.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page