Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Tison

            C’est le reste d’une bûche non totalement consumée.

            A la fin du rituel de la Saint Jean d’Eté qui célèbre le soleil à son apogée, un tison est prélevé dans le feu pour être réservé jusqu’à la Saint Jean d’Eté suivante où il viendra animer et nourrir le nouveau foyer.

            Le tison est issu d’une bûche de bois. Le feu ne peut vivre s’il n’est alimenté. La tradition ne peut prospérer si les frères ne lui apportent tous leurs efforts. Le bois donne la quintessence de sa nature pour être capable de transmettre la lumière. Il est l’aspect matériel de la création, issu d’un arbre, principe de vie qui va de la terre au ciel et donne fleurs, fruits et semences. Née de l’amour du Principe créateur, la matière est une des manifestations de sa conscience. Cette dernière anime toute la création sous mille et une formes et est présente dans tous ses composants. Si la matière est née de l’esprit qui prend forme par l’idée, esprit et idée y sont donc omniprésents. C’est pourquoi le foyer de la Saint Jean qui célèbre le feu divin dans sa plénitude peut naître du tangible et du créé. Il y a fusion entre le bois et le feu car ils sont de même nature ; la matière est porteuse de cette même flamme qui anime l’univers. Le tison symbolise l’énergie du feu caché, la force du soleil qui gît à l’intérieur de toutes choses. Il contient l’énergie de la transmutation.

            Le passage d’un feu d’une Saint Jean d’Eté à l’autre est comme le témoin qui se transmet dans une course de relais. Il est symbole de transmission, portant l’énergie nécessaire pour faire vivre la tradition. Ainsi une continuité existe assurant la perpétuation de la vie et la pérennité du feu divin. Transmis par le Passé Maître, le tison donne son énergie au nouveau foyer et fait qu’il soit de même nature que le précédent, fruit de la renaissance des cendres tel le Phénix, toujours le même et toujours renouvelé, comme Hiram. La transmission du feu principiel permet de manifester la pensée créatrice ainsi que la connaissance des lois de la manifestation dans leur réalité éternelle.

            Le tison contient la vie ; il n’est éteint qu’en apparence, montrant ainsi que les Initiés Passés à l’Orient Eternel sont toujours présents et qu’ils ont depuis toujours veillé à la préservation du feu de la sagesse. Cette expression ne relève pas d’une quelconque sensiblerie mais de la reconnaissance de ceux qui ont su transmettre la sagesse et qui sont toujours là en esprit. Le tison contient en puissance toute la lumière dégagée par le feu. Il est donc gardé précieusement tout au long de l’année dans le trésor de la loge, symbole de la lumière invisible mais éternellement transmise et préservée. Mettre le tison dans la flamme c’est y incorporer tout l’esprit intemporel de la loge et le faire se manifester.

            Quand la chaîne d’union est formée à la Saint Jean d’Eté, les participants méditent face à cette lumière vivante, rayonnante et intemporelle qui vient de toujours et qui continuera à éclairer les hommes tant que cette fête de la lumière sera célébrée.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page