Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Grand Architecte de l’Univers

      En Occident, le chemin vers la Connaissance, ne peut se concevoir sans l’adéquation totale de l’être à la notion d’un Principe Créateur d’où l’Univers procède.

      Le rationalisme athée actuel n’est que momentané, qu’un avatar dans la suite des temps. Il se raccroche à un matérialisme limité au seul monde visible. Ce que la science actuelle ne peut voir à travers ses instruments, eux aussi matériels et donc limités, elle le nie purement et simplement.

      Mais au-delà du tangible, il existe d’autres états de la vie encore inconnus, mais que la tradition connaît et qu’elle révèle à ceux qui font l’effort de chercher. Nous entrons dans le domaine de l’ésotérisme, des mondes du subtil et de l’invisible. C’est celui de la lumière qui dépasse le monde des apparences pour plonger dans la métaphysique où se révèle la certitude d’un Principe de Création, ou Cause première.

      Pour l’être qui subit sa vie sans réfléchir à sa position ici-bas mais qui a toutefois besoin de se relier à une espérance, la croyance suffit ; d’où le rôle primordial des religions qui doivent relier les hommes à leur Dieu. Cela les soumet à une obligation de pureté et d’authenticité qu’elles ne savent pas toujours garder.

      Pour celui qui est animé d’un désir de connaissance, c’est la foi qui guide la recherche ainsi que la certitude d’une Cause supérieure qu’il convient d’alimenter par l’état intérieur d’entendement, afin d’atteindre celui de confondement.

      Pour éviter toute représentation morphologique ou autre de cette Cause, la voie initiatique occidentale lui a donné le nom de GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS. Cette dénomination évite de conditionner la pensée et laisse une totale liberté dans la perception du concept. 

      Ceci étant, il semble bien que le Grand Architecte ne soit pas le nom du Principe de Création. Celui-ci est impossible à dénommer. Cependant, les deux sont consubstantiels. Le Grand Architecte de l’Univers (ou Dieu, dans les Evangiles) peut être considéré comme la fonction de manifestation du Principe.

 Le Prologue de JEAN indique clairement :

Dans le Principe est le Verbe

Et le Verbe est avec Dieu

Et le Verbe est Dieu.

      Le Principe se manifeste par le Verbe qui génère toute vie et qui se fait chair au travers de la Création. Le Grand Architecte est l’outil du Principe pour créer.

      Formulé autrement, le Principe, le UN, se pense et dès lors se dédouble. Cela fait apparaître la Lumière divine ainsi que la matrice de diffusion de cette Lumière. Tel est alors le couple primordial, Veuve-Grand Architecte. Telle peut être perçue la ternarité de l’origine, indissociable et entièrement dans l’incréé.

      Le Grand Architecte est à la fois celui qui n’est pas et celui qui est complet. Jamais né, il n’est donc pas. Mais il se manifeste, et donc il est. Il est complet car il rassemble en lui tout ce qui est créé.

      Pour agir, il utilise tous les outils visibles dans le Temple. Ce sont ses outils de création. Il œuvre et génère les mondes selon la science de l’Alchimie.

      Ses noms sont multiples et révèlent la conscience qu’en ont les hommes. L’appellation de Grand Architecte de l’Univers, non figée, fait référence à une tradition de bâtisseurs. La grandeur est celle du monde manifesté. L’Architecture indique que l’Univers est construit selon un ordre précis, une Règle. L’Univers est l’ensemble du monde créé, visible et invisible.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page