Recherche par mot clé
 
 
Qui sommes-nous
|
Quelques concepts fondamentaux
|
La pensée traditionnelle face aux courants de la pensée moderne

La hiérarchie causale
|
L'Initiation
|
Questions/Réponses
|
Chambre du Symbole
|
L'Initiation féminine
|
Bibliographie
|
Nous contacter

 
Pierre

            Elle n’a rien à voir avec le sens vulgaire, et pourtant elle se touche car l’initiation est opérative. Elle est d’origine divine ainsi que l’exprime la légende des « pierres tombées du ciel » ou celle de nos ancêtres les Gaulois qui ne craignaient qu’une chose, que le ciel ne leur tombe sur la tête. Le rituel de consécration du temple du R.I.T.E. évoque très clairement cette origine. Il y est dit que le Grand Architecte de l’Univers jeta de son trône une pierre dans l’océan des origines ; elle émergea du chaos et c’est sur elle que le temple est bâti.

            Toute construction s’édifie sur une base solide et la pierre correspond parfaitement à cette nécessité, étant l’exemple parfait de la durabilité et de la dureté. Pratiquement indestructible naturellement, elle défie le temps comme le montrent les pyramides. Elle renvoie donc au concept d’éternité et symbolise le fondement indestructible et hors du temps qui donne la création, à l’image du ciel ou incréé d’où elle est issue.

            L’univers n’est que lumière. Quand celle-ci se condense suffisamment, en une vibration élevée, elle devient pierre. Ainsi s’incarne la stabilité de la vie. C’est pour cela que Maître Eckhart a pu dire que la pierre est synonyme de connaissance. En elle sont cachés tous les trésors de la Sagesse, de la connaissance et de l’amour qui sont les ciments qui unissent les éléments du temple.

            Connaissant sa nature, voyons à quoi elle peut être utile.

            Il s’agit d’une forme d’énergie qui permet de formuler le Verbe, d’une manifestation du Principe, d’une concrétisation qui contient néanmoins les états moins denses de la lumière. Elle symbolise en fait toute substance bonne à concourir à la construction du temple, à la fois la matière première, les œuvrants et l’œuvre. Notamment chaque frère, grâce au rituel, devient une pierre vivante qui se façonne.

            On pénètre en elle par la pensée et le désir pour y découvrir la lumière, le feu, le secret par nature. Elle est en effet dépouillée de tout artifice, silencieuse, fidèle à la réalité intangible. Quand on la taille, on ne fait que dégager l’œuvre qui était déjà contenue en elle en potentialité. Toute pierre utile sur le chantier est donc vivante. Elle a un cœur qu’il faut connaître, et réciproquement, nous avons à transformer notre cœur en pierre pour acquérir la sensibilité suprême, celle de l’univers, pour vibrer au rythme de l’éternité.

            Mais comment la travailler ?

            Les pierres sont toutes sans doute issue du Paradis, mais on en trouve en chaque homme et partout dans la nature. Elles sont le principe et la fin de l’aventure initiatique et permettent toutes les évolutions par le travail et par l’éveil; elles sont présentes au commencement de l’œuvre et tout au long des péripéties qui la marquent ; alors elles brillent dans un éclat éternel.

            Elles sont la principale nourriture des initiés en les transformant et les éveillant à la vie. Support d’évolution, elles transforment celui qui les façonne. Elles sont à la fois transmutatoires en permanence et ce que les initiés doivent transmuter en or impérissable. Chaque frère est d’ailleurs un homme de pierre, un matériau aux mains du Grand Architecte de l’Univers.

            Elles sont même le symbole de toutes les formes de la vie, ce qui fait qu’elles sont très nombreuses dans notre tradition de bâtisseurs. Elles doivent toutes trouver leur juste place au sein de l’édifice sacré. Tout travail initiatique est une découverte de la pierre par une taille effectuée avec les symboles. Celle-ci est effectuée à la fois par le frère et la communauté selon des règles de métier très précises. Les Maîtres indiquent aux Compagnons ce qu’ils doivent tailler en se faisant aider des Apprentis, pour rendre la matière parlante et utile à l’œuvre. Alors, le Maître d’œuvre noue les pierres, les relie et ainsi recrée le temple. Mais cela ne s’effectue pas dans cet espace sacré. Ce dernier est le lieu de l’assemblage après avoir reconnu la qualité de chaque élément et sa juste place.

             Sans les évoquer toutes, on peut citer celles qui créent le temple : Pierre de Fondation qui se multiplie aux quatre angles du temple, Pierre Fondamentale qui est l’autel et se dédouble en Pierre Brute et Pierre Cubique, Pierre d’Angle unique par sa forme et sa fonction qui couronne l’édifice et assure sa solidité. D’autres sont tantôt materia prima à partir de laquelle tout se constitue, tantôt matériau mis en forme et taillé pour s’insérer au bon endroit et servir le grand œuvre selon les plans du Maître d’œuvre et assurer ainsi une transmission durable et rayonnante. Aucune n’a donc la même forme et n’occupe une place d’honneur ; seule compte l’éveil de chacun et l’utilité à l’ensemble. Ainsi se réalise le temple de l’homme comme le temple dans l’homme.


<<Retour

<<Accueil | Nous contacter | ^ Haut de page